La Sérénissime en musique

Episode 5 – Vivaldi

Les 5 CHOSES À sAVOIR SUR VIVALDI

L’exposition Sérénissime est présentée jusqu'au 25 Juin au Musée Cognacq-Jay, à Paris. À cette occasion, DiscMuseum, partenaire de l’évènement, vous propose de revivre chaque semaine en musique, l’âge d’or de Venise, au XVIII e siècle.

Qui dit Vivaldi dit Les Quatres Saisons, l’une des oeuvres les plus enregistrées au monde ! Vivaldi, grand compositeur de l’époque baroque a pourtant bien d’autres trésors à révéler. Il fut l’un des compositeurs les plus prolifiques et les plus importants de son époque.

Ouvrons les festivités avec le magnifique Gloria de Vivaldi, toujours aussi populaire aujourd'hui. Nous écouterons ensuite "Le Printemps", extrait des Quatre Saisons puis l'Allegro du concerto pour cordes L'Estro Armonico. Vous comprendrez ainsi toute la place donnée aux solistes par Vivaldi. Enfin finissons sur le solennel et puissant Stabat Mater.

1. Vivaldi était surnommé le prêtre roux

Né à Venise d’un père violoniste, Antonio Vivaldi devint prêtre en 1703 et sa chevelure rousse lui valut le surnom de prêtre roux. La vie ecclésiastique ne lui convenant pas tout à fait, il décida donc de se consacrer entièrement à la musique. Il devint professeur de violon au Conservatorio dell’Ospedale della Pietà, un orphelinat vénitien pour jeunes filles où la musique était tenue en grande estime. Les touristes accouraient de toute l’Europe pour y entendre leur voix cristalline.

2. Il était une grande Star de Venise

Loin de rester confiné à l’orphelinat, Vivaldi devint rapidement une célébrité de la Sérénissime. Il compose des œuvres religieuses mais également des concertos et plus de quarante opéras pour différentes familles italiennes. De la lagune, son succès s’étend rapidement à l’Europe. Louis XV ne se lassait pas d’entendre l’Été, extrait des Quatre Saisons et lui commanda une sérénade pour son mariage.

3. Vivaldi, père des Quatre Saisons ….

 

Les fameuses Quatre Saisons sont les quatre premiers concertos d’une série de douze constituant le recueil  Il cimento dell’armonia e dell’inventione (l’épreuve de l’harmonie et de l’invention). Poète à ses heures perdues, Vivaldi accompagna sa musique de sonnets. Les Quatre saisons représentent une véritable rupture dans l'histoire de la musique en raison de leur capacité à imiter et reproduire en musique un phénomène naturel : le chant des oiseaux, la pluie ou encore le vent. L’allegro, troisième mouvement du concerto de l’Été reprend, par exemple, le déferlement de l'orage. Son tempo très vif (presto) dépeint de façon saisissante la violence des éléments.

4. … mais aussi de nombreux autres chef-d’oeuvres

Vivaldi fut un compositeur prolifique, il composa de nombreuses autres oeuvres. Écoutons son Gloria et son Stabat Mater, joyaux de la musique religieuse. Excellent violoniste, il se consacra principalement à la forme du concerto. La musique baroque aime l’extravagance et les effets de style. L’œuvre de Vivaldi en est l’illustration parfaite. Il multiplie les contrastes rythmiques et mélodiques. Grâce à lui, le concerto adopte rapidement une forme en trois mouvements vif-lent-vif, qui se généralise par la suite. Vivaldi composa plus de 200 concertos  laissant une grande part aux solistes.

5. Un génie tombé dans l’oubli.

Accusé d’entretenir une relation avec l’une de ses élèves, il est chassé de l’Église et voyage en Europe. En 1741, il meurt à Vienne. Comme Mozart, sa sépulture ne sera jamais découverte. La musique de Vivaldi tombe dans l’oubli et ne sera redécouverte qu’au début du XX e siècle. À partir des années 1950, il devient l’un des compositeurs les plus populaires de musique dite « classique ».

Son oeuvre est aujourd’hui l’étendard de la musique baroque. De son temps, entouré d’ennemis, il fut critiqué comme musicien et compositeur mais admiré par les plus grands. Ainsi,  Bach, envoûté par ses concertos, transcrivit et adapta nombre de ses oeuvres.

Episode suivant

Episode précédent

© 2020 DiscMuseum

Contenu proposé par DiscMuseum