La Sérénissime en musique

Episode 1 – Farinelli

Farinelli, le roi des castrats

L’exposition Sérénissime s’ouvre bientôt au Musée Cognacq-Jay, à Paris. À cette occasion, DiscMuseum, partenaire de l’évènement, vous propose de revivre chaque semaine en musique, l’âge d’or de Venise, au XVIII e siècle.

Aujourd’hui, remontez le temps avec nous jusqu’en 1734. Venise se prépare pour son carnaval mais le nom qui est sur toutes les lèvres cette année est celui de Farinelli ! Le plus célèbres des castrats va se produire dans la cité des Doges. Il est attendu comme un roi par son public et même par Vivaldi, en personne ! Il aura une carrière hors du commun. Avec DiscMuseum, découvrons en musique le mystère qui règne autour de ces fabuleux chanteurs.

Écoutons d’abord « Lascia ch’o pianga », aria extraite de Rinaldo, opéra d’Handel, suivie de la plainte d’Orphie par Maria Callas  »J’ai perdu mon Eurydice  » (Acte III, scène 4 de Orphée et Eurydice de Gluck). Enfin, découvert par DiscMuseum, l’un des enregistrements de Alessandro Moresci, dernier castrat du Vatican » .

Le castrat, « la voix des anges »

Les voix des castrats ont joué un rôle très important dans la musique baroque du XVIIIe siècle et dans l’essor du Bel Canto. Opéré entre huit et dix ans suivant une pratique très ancienne – devenue populaire seulement au XVIe siècle, le chanteur conservait ainsi une voix d’enfant amplifiée à l’âge adulte par la capacité thoracique accrue. Or, l’Église qui, à l’époque interdit encore aux femmes de chanter dans l’enceinte religieuse, recherche en même temps un nouveau type de voix adaptées aux dimensions gigantesques de la nouvelle Basilique Saint-Pierre de Rome. Le Vatican encouragera donc largement l’emploi de castrat en ses murs !

FARINELLI, SUPERSTAR

Des milliers d’enfants furent castrés en Europe au XVIIe  et XVIIIe  siècles mais des stars, il y en eut peu. Farinelli fut l’une d’entre elles, véritable star, adulée du public :il se promenait  souvent à Venise suivi d’une foule de cent mètres et plus. Farinelli, Carlo Broschi, de son vrai nom fut formé à Naples. Il prit son nom de scène en remerciement à ses premiers mécènes, les frères Farina. Sa voix de soprane dont l’étendue pouvait couvrir jusqu’à trois octaves le rendit célèbre à travers toute l’Europe. Après avoir travaillé pour la cour d’Espagne, il finit sa vie à Bologne, très riche, recevant des personnalités de passage comme Casanova, Gluck et le jeune Mozart.

Alessandro Moreschi, le dernier des castrats.

Au XIXe  siècle, pour des raisons éthiques, les castrats ne sont plus présents à l’opéra. En 1902, le Vatican, qui les avait créés les chasse de l’église. Le dernier d’entre eux, Alessandro Moreschi, mourut dans l’indifférence en 1922. Ce chanteur est le seul castrat dont nous possédions des enregistrements sonores. Ils furent réalisés sur des cylindres de cire par les frères Gaisberg, producteurs de Gramophone. Venus à Rome pour enregistrer la voix du pape Léon XIII, ils repartirent avec un enregistrement historique. Rare et précieux, DiscMuseum vous propose aujourd’hui de l’écouter.

Les castrats interprétaient des rôles de femmes mais également des rôles titres créés pour eux par Haendel, Gluck et même Mozart. Si de nos jours, ce répertoire est en général repris par les contre-ténors – Philippe Jaroussky ou par des mezzo-sopranos – leur voix et leur personnalité hors du commun, symbiose de masculin/féminin juvénile, nouvelle incarnation de l’hermaphrodite primordial,  fascinent encore aujourd’hui.

Jacopo Amigoni, Farinelli (Carlo Broschi, dit), sopraniste, Huile sur toile marouflée, Paris, musée Carnavalet.
© Rémi Briant / Musée Carnavalet / Roger-Viollet


Vous souhaitez aller plus loin en musique?

DiscMuseum c'est aussi du téléchargement et de l'écoute illimitée!

C'est le service qui vous fait découvrir le meilleur de la musique classique avec :

  1. Des milliers de morceaux de musique classique à écouter sur internet,
  2. Des playlists thématiques éditées par nos musicologues,
  3. Des centaines d'explication d’œuvres et d'anecdotes sur les compositeurs.
Découvrez ci-dessous nos formules d'abonnements :

Episode suivant

© 2020 DiscMuseum

Contenu proposé par DiscMuseum